Présentation

Le programme Banque de Données Linguistiques Corses est un chantier de recherche qui repose, dès son origine, sur une collaboration Université de Corse / CNRS / Collectivité Territoriale de Corse. Il se développe actuellement dans le cadre de l’UMR LISA.

C’est une collecte de données linguistiques et ethnolinguistiques :

La primauté est donnée aux sources d’information orales. Les données sont recueillies par voie d’enquête auprès de locuteurs corsophones natifs, enregistrées sur bande magnétique ou support numérique puis transcrites.

C’est une entreprise opérant en liaison avec l’élaboration d’un Atlas Linguistique :

cf. Bibliographie

D’autres volumes sont en cours de réalisation ou prévus.

C’est l’élaboration d’un outil

destiné à rendre des services multiples tant au niveau de la recherche que de la pédagogie. La BDLC mise en ligne ne contient qu’une partie des fonctionnalités élaborées dans le cadre du programme général. D’autres modules seront mis en service au fur et à mesure de leur achèvement: banque de textes sonorisés, tableaux morphologiques, analyses étymologiques, recherches lexicales…

C’est une structure ouverte

qu’il sera toujours possible de compléter ou de faire évoluer. Attention: la BDLC est en cours de correction, et certaines erreurs pourraient apparaître lors des requêtes. Prière de bien vouloir nous les signaler.

Que peut-on demander à la BDLC ?

L’accès aux informations contenues dans la base est rendu possible par un dialogue simple et permanent avec la machine. Ces informations sont essentiellement d’ordre linguistique mais peuvent également faire l’objet d’informations complémentaires, d’ordre ethnolinguistique (sons, photos, vidéo…).

Quel(s) est(sont) le(s) terme(s) corse(s) utilisé(s) pour désigner telle ou telle notion ?

A quel mot français correspond tel mot corse ?

Quelles sont les variantes régionales en usage ?

Comment se répartissent ces variantes dans l’espace insulaire? (on peut afficher une carte représentant les faits)

Comment se prononcent ces variantes? On a accès à une transcription phonétique, et parfois à la forme enregistrée.

La numérisation des données sonores, iconographiques et vidéo est en cours.

expand_less